Paix et on violence

Paix et non-violence
21 septembre et 2 octobre, journée internationale de la paix.
dessins sur les droits de l'enfant
« Il faut apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons périr ensemble comme des imbéciles » Martin Luther King. « Une culture de la non-violence et de la paix favorise le respect de la vie et de la dignité de chaque être humain sans préjugé ni discrimination d’aucune sorte ». « L’éducation a un rôle à jouer dans l’édification d’une culture de la non-violence et de la paix, particulièrement en enseignant aux enfants la pratique de la non-violence et de la paix, ce qui contribuera à la réalisation des buts et principes énoncés dans la Charte des Nations unies ».
Extraits de la Résolution 53/243 sur une culture de la paix adoptée par l’Assemblée Générale des Nations Unies le 13 septembre 1999.
La guerre
Depuis 1945, 150 conflits armés ont causé la mort de 23 millions de personnes, dont 15 millions de civils et une écrasante majorité de femmes et d’enfants.
Au cours de la dernière décennie, 2 millions d’enfants ont été tués, 6 millions sont restés handicapés, 10 millions ont perdu leur foyer, plus d’un million sont devenus orphelins et des millions ont été traumatisés.
On compte actuellement plus de 20 conflits dans le monde. Les enfants sont les victimes directes des guerres. Ils peuvent perdre la vie, rester handicapés et traumatisés. Ces traumatismes doivent être impérativement traités au même titre que les blessures corporelles pour permettre aux enfants de se développer normalement. Les enfants sont aussi des victimes indirectes car la guerre détruit les écoles, les hôpitaux, les cultures. Elle sépare les familles, affame les populations et entraîne des maladies.
Elle favorise la prostitution et développe la violence.
La paix
La paix n’est pas l’absence de guerre, ni le contraire de la guerre. Définir la paix comme l’absence de guerre réduit la paix à une vision passive, incomplète et lointaine. Le champ de la paix est bien plus vaste, car le champ de la violence est bien plus vaste que celui de la guerre.
Le site « graine de paix » tente d’aborder la réflexion sur la définition de ces termes.
http://www.graines-de-paix.org/fr/nos_idees/notre_vision/la_paix_la_viol…
2001 – 2010 Décennie pour une culture de la non-violence et de la paix au profit des enfants du monde
Aux yeux de Mahatma Gandhi, grand défenseur de la résistance pacifique à l’oppression, la « non-violence » constituait « la plus grande force à la disposition de l’humanité, une force qui renferme plus de puissance que l’arme la plus destructive qui ait été conçue par l’ingéniosité de l’homme ».
En 1997, pour la première fois dans l’Histoire, tous les Prix Nobel de la Paix vivants ont adressé un même appel à tous les Chefs d’Etat des pays membres des Nations Unies.
L’objectif était que les Nations Unies proclament une décennie pour promouvoir une culture de la non-violence afin d’alléger la souffrance des enfants du monde. Cet appel a été entendu.
Le 10 novembre 1998, l’Assemblée Générale des Nations Unies proclamait la première décennie du XXIème siècle et du troisième millénaire, les années 2001 à 2010  » Décennie internationale de promotion d’une culture de la non-violence et de la paix, au profit des enfants du monde « .
Pour promouvoir cette Décennie en France s’est mise en place la Coordination française pour la Décennie, qui regroupe aujourd’hui 80 associations.
http://www3.unesco.org/iycp/fr/fr_sum_decade.htm
Be Sociable, Share!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *