La Communication Non Violente (CNV)

La communication non violente (CNV)

cnvCette formation s’inspire de la Communicaiton non violente (CNV) développée par Marshall B. Rosenberg (1934-2015), mais sans consacrer un développement théorique à ce concept comme nous le faisons ci-dessous. Rosenberg nous a laissé l’essentiel de sa doctrine dans un manuel traduit en français sous le titre de Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs), et publié aux éditions La découverte. Photo ci-contre (bing.com/images)

  1. « Partant de la conviction que notre nature profonde nous porte à aimer donner et recevoir dans un esprit de bienveillance, j’ai passé ma vie à m’intéresser à deux questions. Comment se fait-il que nous puissions nous couper de notre bonté naturelle au point d’adopter des comportements violents et agressifs? Et inversement, comment certains individus parviennent-ils à rester en contact avec cette bonté naturelle même dans les pires circonstances ? »
  2. « J’ai depuis lors défini un mode de communication, d’expression et d’écoute qui nous permet d’être généreux et de trouver un contact vrai avec nous-mêmes comme avec autrui, laissant libre cours à notre bienveillance naturelle. C’est ce que j’appelle la « Communication non violente » (abrégée en CNV), et que l’on retrouve parfois sous le nom de «Communication créative» ou de «Communication empathique ». J’utilise le terme de non-violence au sens où l’entendait Gandhi, pour désigner notre état naturel de bienveillance lorsqu’il ne reste plus en nous la moindre trace de violence. Car bien que nous puissions avoir l’impression que notre façon de parler n’a rien de « violent », il arrive souvent que nos paroles soient source de souffrance pour autrui ou pour nous-mêmes. » (Deux extraits tirés de Les mots sont des fenêtres…)
Be Sociable, Share!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *